HomePage San Rémo

San Remo : La ville

Et San Rémo dans tout ça, c’est comment? La ville est divisée en deux parties la vieille ville, ses ruelles piétonnières typiques et son marché couvert et la ville en bord de mer avec ses nombreuses villas belle-époque qui font la renommée de San Rémo.

CA GRIMPE

En 1887, un tremblement de terre a ravagé la ville qui n’a jamais été reconstruite après. Aujourd’hui, des dizaines d’artistes se sont appropriés les lieux et vivent dans les décombres.

Les vieilles rues de San Rémo
Vue des villas sur la mer
La tour de San Rémo

La vieille ville

La vieille ville entièrement piétonnière est splendide. On est ici dans la vraie Italie avec le linge qui pend aux fenêtres et des vieilles maisons dans les tons rosés. Si vous ne devez faire qu’un quartier de San Rémo, c’est ici qu’il faut venir. Le quartier m’a un peu fait penser à celui de la Ponche à Saint Tropez où nous étions allés l’année d’avant. Par contre, ca grimpe méchamment. Préparez vos cuisses ! On s’y perd vite. Mais n’hésitez pas à demander votre chemin. Vu qu’on est la frontière française, les habitants parlent mieux le français que l’anglais. Une aubaine pour moi en plus les citadins sont sympas.

Les halles à l’entrée de la vieille ville vous accueillent tous les jours jusque 13 heures. Vous y trouverez un peu de tout mais surtout des épices pour les pâtes et des kg de tomates séchées. Les prix y sont démocratiques et on revient avec des valises qui sentent bon le sud pour prolonger l’expérience. Le marché tout proche quand a lui a lieu le dimanche.

Les halles
La vieille église
Les petites rues
Les petits magasins
Conduire à San Rémo n’est pas une mince affaire. Il faut vraiment avoir des yeux partout. La circulation est très dense, les rues parfois étroites et les scooters passent n’importe comment. un vrai défi que Loulou a su gérer sans souci.
Vue sur le port
Les villas Belle-époque
La mer de Ligure

Le bord de mer

A San Rémo, on a l’impression de voyager dans le passé, aux alentours des années folles. On dirait que l’endroit est resté figé dans le temps grâce aux grosses villas luxueuses qui parsèment la ville et qui sont aujourd’hui devenues des hôtels pour les touristes. San Rémo ne pêche pas son nom de cité des fleurs. La ville est remplie de nombreux jardins pour lesquels j’ai consacré un article entier  et tous les hôtels sont richement fleuris. Il y a des palmiers et des cactus partout.

La promenade au bord de l’eau est super agréable avec ses grands palmiers, ses terrasses et ses marchands de glace. L’idéal pour se promener en soirée. La plage est remplie de bars de plage. Aux alentours de l’hôtel, c’est du sable mais près du port, ce sont des galets.

Pour éviter trop de vagues, la mer est entourée de brise-lames. Elles est chaude et on a pied presque partout. Le bord de mer est très surveillé par de nombreux lifeguards. C’est quelque chose qui m’a marqué en Italie. A Gardaland, il y en avait également beaucoup. Il y a très peu de plages publiques et c’est un peu un casse-tête pour trouver une place sur un transat. Nous avons fini par trouver mais la marée monte vite et nous nous sommes retrouvé littéralement les pieds dans l’eau.

Au bout de la ville, se trouve le magnifique Porto Vecchio. Dans ce charmant petit port, les petits bateaux de croisières et les bateaux de pêche traditionnels se côtoient. C’est ici que se trouve vraiment le centre des animations à San Rémo.

Pour ceux qui aime faire du shopping, les magasins ne se trouvent pas loin sur le Corso Matteotti qui abrite d’ailleurs un des seuls casino d’Italie et le Corso Degli Inglesi.

Vue sur la mer
Les villas Belle-époque

Le bon plan

Pour profiter de la mer, il est impératif de louer un transat car toutes les plages sont privées et tenues par des bars de plage. Il est d’ailleurs très difficile de trouver de la place si on n’a pas réservé à la semaine. Plus vous vous éloignez de la ville plus vous avez de chance de trouver une place. Il ne faut pas désespérer. Nous avons trouvé notre bonheur après avoir essayé plus de 10 bars. Nous pensions vraiment que c’était peine perdue quand tout à coup… Comptez 35€ pour une journée complète pour 2 transats et un parasol. .

A moins de vraiment avoir envie de manger en bord de mer, enfoncez-vous dans la ville pour trouver de bons petits restos typiques et pas trop cher. Les restos sur la plage sont hors de prix. On a même du payer 5€ de droit de sièges par personne sur notre addition. Nous avons cependant mangé de délicieuses pizzas à des prix raisonnables en bord de mer à la Pizzeria Solentiname mais il faut s’armer de patience pendant l’été.

Il est facile de se garer gratuitement à San Rémo. Tout le monde se gare le long des rues et parfois dans des petits trous de souris. Pas d’horodateurs en vue on peut donc en profiter autant qu’on veut.

bon-plan
Le port
La marina
Les vieilles rues

  Pizzeria Solentiname
9, Lungomare Vittorio Emanuele II San Remo
http://www.solentiname.it

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire