Activité en famille HomePage

Le Safran de Cotchia

 Toujours dans le cadre de ma chronique sur Radio Compile, cette fois-ci, c’est à la safraneraie de Cotchia que je me suis rendue. Chaque année, on peut visiter les cultures situées à Wasseiges pendant la floraison

PLANTE MAUVE ET PISTIL ORANGE

Sabine, la femme du patron comme elle le dit elle même, nous attend devant la ferme pour nous expliquer tout ça. Immersion dans la plus grande safraneraie de Belgique.

La visite interactive

Pour commencer la visite, le groupe d’une vingtaine de personnes prend place dans une des granges réaménagée en magasin musée. Sabine nous explique son histoire et l’histoire du safran grâce à des photos sur écran.

Sabine et Eric ont commencé leur culture en 2009 suite à une vie familiale devenue compliquée. Elever des enfants dans une ferme classique avec un magasin boucherie et un service traiteur, cela n’est pas facile. Sabine et Eric en visite en France trouve alors l’idée du siècle. Une safraneraie en Belgique … Un compromis entre la terre et la table.

Le pari est risqué mais le crocus sativus fleurit dès la première année et s’acclimate parfaitement à notre climat tempéré. On voit que Sabine est passionnée et qu’elle connait son sujet sur le bout des doigts. On apprend pleins de choses avec une bonne dose d’humour.

La ferme
Les diplomes
Eric et Sabine Léonard
Le crocus sativus

Un peu de culture

Saviez-vous que l’Iran est le plus grand producteur de safran ? Il a été découvert par le dieu Hermes et est arrivé en Europe grâce à Alexandre le Grand. Pour 1 gr de safran, il faut 150 à 200 fleurs . C’est impressionnant. Le Safran, c’est magique. Le pistil est rouge mais il colore en jaune or. Ses utilisations sont multiples dans l’alimentation, la peinture, les cosmétiques, le parfum ou plus rarement le textile.

Pour cultiver du safran, il faut un endroit ensoleillé sans eau qui stagne etc. Au Safran de Cotchia, on cultive aussi des bulbies (petits bulbes issus de la culture). Vous pouvez donc acheter vos bulbes et les planter chez vous si vous le souhaitez. Une fois que les bulbes sont plantés, il faut attendre 1 mois environ pour voir arriver les premières fleurs. A la safraneraie, on peut cueillir manuellement jusqu’à 1000 à 1200 fleurs de l’heure. Toutes les fleurs doivent être cueillie dans les 48h00. C’est donc une course contre la montre qui commence à la floraison.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite vraiment à venir à une visite.

Crème au safran
Les pétales

Place à la cuisine

Eric nous propose une dégustation de quatre quart safrané réalisé par Sabine qui nous donne des petits trucs et astuces. Avec 1 gramme de safran, on peut cuisiner pour 70 personnes. Si vous souhaitez cuisiner avec le safran, il est préférable de laisser infuser 2 pistils par personne dans un fond d’eau pendant une nuit.

Après les explications de Sabine, la boutique est ouverte. Vous pourrez réaliser vos achats de vinaigre, moutarde, confiture, safran pur, alcool etc. Moi j’ai opté pour le rooibos. Il est vraiment délicieux et il sent dans toute la maison.

On termine par une visite des cultures. Nous sommes au début de la floraison mais quelques fleurs ont déjà éclos. On se balade entre les semis et on comprend la magie de cette récolte.

Le magasin
Les confitures
Les vinaigres
bon-plan

Plus d’infos

  • Les visites en groupe ont lieu toute l’année mais pour voir les floraisons, fin octobre, début novembre est la période idéale.
  • La visite coûte 10 € par personne avec la dégustation
  • La visite dure 2h00
  • Réservation obligatoire sur le site web

Pour ceux qui voudraient une immersion complète, vous avez la possibilité de venir le matin des jours de cueillette pour venir tester vos talents de safranier.

Les champs
Le crocus sativus
La décoration avec pétales

  Le Safran de Cotchia
26, Rue de la Waloppe à Wasseiges
https://www.safrandecotchia.com
Podcast : https://www.radiocompile.net/une-specialiste-du-safran-fait-un-carton-a-wasseiges/

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser un commentaire